Comment remplacer un pharmacien ?

Remplacer un pharmacien en France est une démarche bien évidemment réglementée. Les modalités de remplacement sont notamment déterminées par la durée de remplacement et le profil du remplaçant (pharmacien diplômé ou étudiant). Avant d’évoquer ces aspects, nous rappelons les rémunérations moyenne des pharmaciens remplaçants dans l’Hexagone. Confidence Solutions aident d’une part les officines à recruter des pharmaciens, d’autre part elle permet aux pharmaciens sans contrat de trouver de nouvelles missions qui correspondent à leurs attentes.

Salaire d’un pharmacien remplaçant

• Pour un thésé

La rémunération du pharmacien remplaçant issu de l’extérieur est la combinaison de plusieurs éléments. Il s’agit tout d’abord de son salaire de base déterminé par son coefficient (à titre d’exemple quand il s’agit d’un coefficient 500, le salaire brut temps s’élève à 3 355,70 euros). Il convient d’ajouter à ce salaire une bonification de remplacement égale à 5 fois la valeur du point versée par jour calendaire de remplacement, la prime de précarité sans oublier l’éventuelle majoration des heures effectuées au-delà des 35 heures. En France, le salaire médian perçu en moyenne par un pharmacien remplaçant atteint 37 938 euros par an soit 19,46 euros par heure.

• Pour un étudiant

Le taux horaire brut d’un étudiant en pharmacie qui remplace un titulaire d’officine a été fixé à 15,07 euros. Cela correspond à une rémunération brut mensuelle de 2286,34 euros pour 151,67 heures travaillées chaque mois.

En savoir plus sur notre page dédiée au salaire pour un pharmacien remplaçant.

Les démarches pour le remplacement de pharmaciens

• Le certificat et la déclaration

Deux principales démarches doivent être accomplies dans le cadre d’un remplacement de pharmacien. Il convient tout d’abord de recevoir la pièce incontournable qu’incarne le certificat de remplacement. Vous devez réclamer ce document auprès de la section D du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens en présentant votre carte nationale d’identité, votre certificat de validation de la 6ème année et la carte d’étudiant de l’année en cours si vous n’avez pas terminé vos études.
L’autre impératif est la déclaration de remplacement. Le titulaire est contraint de faire parvenir une déclaration de remplacement en recommandé avec accusé de réception au Conseil régional de l’Ordre des médecins ainsi qu’à Agence Régionale de Santé. Le document doit être nécessairement contresigné par le pharmacien remplaçant.

Les conditions de remplacement

• Pour un thésé

Un pharmacien diplômé inscrit à l’Ordre et n’ayant pas d’autre activité professionnelle durant le remplacement peut se substituer à un pharmacien d’officine. Les pharmaciens de la même officine peuvent également candidater au poste, sous quelques conditions.
Et s’il s’agit d’un pharmacien qui a fait l’objet d’une interdiction d’exercer, le remplacement peut être exclusivement accompli par un pharmacien inscrit à la Section D de l’Ordre national des pharmaciens. Cette section regroupe les pharmaciens adjoints en officine, les pharmaciens chargés de la dispensation à domicile des gaz à usage médical et leurs homologues affectés dans divers exercices salariés.

• Pour un étudiant

Les étudiants en pharmacie qui aspirent à pratiquer un remplacement ont nécessairement validé la cinquième année hospitalo-universitaire ainsi que le stage de six mois de pratique professionnelle de cycle court. Le certificat auquel nous avons fais allusion n’autorise pas au remplacement d’un titulaire absent à cause d’une décision disciplinaire de suspension d’officine. La durée du remplacement au sein d’une même officine ne peut excéder 4 mois.

En savoir plus sur l’aide que nous proposons pour le remplacement d’un pharmacien.

Toutes nos offres du moment !